Qu’est-ce qu’une franchise en assurance auto ?

Les réparations d’un véhicule engendrées par un accident responsable ne sont pas complètement prises en charge par les compagnies d’assurances. Une partie des frais reste notamment attribuée au conducteur et son montant varie selon les assureurs. Ce critère est un paramètre à ne pas négliger durant la souscription à un contrat car tout conducteur n’est jamais à l’abri d’un accident responsable sur la route, ce qui peut facilement coûter cher.

La franchise auto : qu’est-ce que c’est ?

La franchise en assurance auto correspond à la part d’indemnisation non remboursée par l’assureur après un sinistre. Le montant impliqué est prévu à l’avance dans le contrat d’assurance, et demeure directement à la charge de l’assuré qui devra alors régler une partie des dommages occasionnés suivant l’accident responsable.

La mise en place de ce système de franchise a pour objectif principal de responsabiliser davantage les conducteurs, et en partageant les frais de couverture avec les assurés, chaque partie sera dans l’obligation d’honorer sa part de contrat. Le montant de la franchise peut facilement doubler selon la formule d’assurance choisie par l’assuré (tiers, tous risques, etc.), et il est ainsi recommandé de comparer les offres avant de souscrire un contrat.

Franchise : le calcul

Le montant de la franchise est inversement lié à la prime correspondante, de manière réciproque : plus la valeur de la prime est élevée, plus celle de la franchise sera faible. En effet, un assuré redoutant les accidents s’engagera généralement à payer une prime élevée en contrepartie d’une franchise significativement réduite, et en cas de sinistre, son reste à charge sera relativement négligeable.

La franchise peut se manifester sous la forme d’une valeur financière fixe, un pourcentage prélevé sur le montant total de l‘indemnisation ou encore une combinaison de ces 2 méthodes. Les types de franchises existants sont par ailleurs établis en se basant sur certaines conditions, par exemple la franchise simple et absolue, qui n’indemnise l’assuré que lorsque les dégâts dépassent un montant fixé à la souscription. Les sinistres causés par une catastrophe naturelle imposent, quant à eux, une franchise automatique fixe ne tenant pas compte de la formule d’assurance.

La franchise auto majorée

Les conducteurs ayant un nombre élevé de sinistres peuvent également subir une majoration du montant de la franchise afin de les dissuader de causer davantage de sinistre. Les assurances automobiles n’hésiteront donc pas augmenter la franchise suite à une perte de points sur le permis, et il en va de même pour les automobilistes victimes de malus ou ayant subis une résiliation de leur assurance auto.

Il est toutefois possible de souscrire une assurance auto sans franchise auprès de certains assureurs (rachat de franchise), mais le montant des cotisations sera significativement majoré.

Quitter la version mobile