Peut-on assurer une voiture qui ne nous appartient pas ?

Actuellement, il vous est possible de souscrire une voiture dont vous n’êtes pas le propriétaire.  Pour cela, il est impératif que vous respectiez les conditions imposées par les assureurs et de vous informer au préalable sur tout ce que cela pourrait impliquer pour vous. Voici donc les points à prendre soigneusement en considération.

Peut-on assurer une voiture qui ne nous appartient pas ?

Une voiture prêtée occasionnelle, un achat pour votre enfant non majeur ou bien une incapacité momentanée du propriétaire… Différents cas peuvent motiver le choix d’une souscription d’assurance automobile d’une autre personne, à votre nom. En effet, cette démarche est aujourd’hui devenue parfaitement légale. Il vous suffit pour cela, d’exposer les motifs d’un tel choix avec des preuves à l’appui, auprès de votre assureur. Une fois votre requête validée par l’assureur, il vous est possible de souscrire en tant qu’assuré et vous aurez une passe verte au moment de la souscription en tant que conducteur principal du véhicule dont vous n’êtes pas le propriétaire.  À ce stade, l’assurance auto vous désigne comme celui qui porte la responsabilité de tout éventuel accident sur l’autoroute. Toutefois, comme certains assureurs refusent de valider une telle requête, il existe une autre alternative pour assurer la voiture d’un tiers.

Les conditions d’assurance pour une voiture d’un tiers

Si l’assureur refuse, vous pouvez assurer la voiture d’un tiers en souscrivant, soit en tant que conducteur principal, soit en tant que conducteur secondaire. Dans le premier cas, les garanties mentionnées dans le contrat vous concernent principalement car votre nom est inscrit sur la barre de l’assuré. En général, l’assuré contribue aux cotisations d’assurance et des sinistres comme désignés dans le contrat d’assurance qui met en vigueur les polices d’assurance. En revanche, si votre choix se penche davantage sur la deuxième option, toute responsabilité engendrée par la souscription incombera entièrement au propriétaire du véhicule car c’est le nom de ce dernier qui s’affichera dans le contrat d’assurance.

Faire le bon choix d’un assureur automobile

Préparez-vous aussi aux conséquences au niveau du tarif de l’assurance car il est possible d’avoir plus de risques pour la couverture d’un non-propriétaire. Les organismes d’assurance automobile peuvent limiter les garanties pour le conducteur secondaire. Face aux différents obstacles pour la mise en protection de votre véhicule, optez rapidement pour les assurances qui donnent un large accès à votre décision. N’hésitez pas à comparer les assurances sur les tarifs émis entre les deux options, et entre les garanties incluses sur la police d’assurance. Les conseillers en assurance vous recommandent de doubler les garanties pour assurer la voiture d’un tiers, en tenant compte du fait que la voiture n’est pas la vôtre.

Quitter la version mobile